stress et conditions de travail

Covid et digital : Apprenons !

22 mar 2022

Faisons un point en ce second anniversaire des périodes COVID sur l’hyperconnectivité et l’addictivité ainsi générées.


Depuis federationaddiction.fr, publié le 9 mars 2022

Covid et digital : Apprenons !

Dans le cadre des 3D8 (ou DDD 8 : Digital Detox Day) Thierry Le Fur, expert en comportements numériques et addictifs nous prévient des risques santé liés aux « 3 S » et « 5 S ».


Rappel : que sont les 3D8 (DDD 8) ?

Le 8 janvier 2018 étaient lancés les 3D8 pour prendre le temps le 8 (ou autre date fixe) de chaque mois d’engager et maintenir une éducation aux meilleurs usages du numérique au travail ou en classe, pour soi ou ses enfants : 3D8 comme Digital Détox Day, Droit à une Déconnexion Discernée ou comme vous voulez, selon un parcours « Découvrir-Discerner-Démarrer ».

 

Mars 2020/2022 : 2 ans de crise sanitaire… et d’hyperconnectivité

Il y a tout juste 2 ans nous entrions dans l’ère ‘’COVID’’ : confinements et isolements ou déplacements et vies sociales limités nous ont conduit vers l’hyperconnectivité. Le numérique fut salvateur dans de multiples domaines : il a permis de réduire une part de notre isolement et de tuer l’ennui, de maintenir une activité économique et aux services publics de fonctionner, d’assurer un continuum d’éducation et d’information, etc. De façon surprenante le télétravail a dans un premier temps généré des gains de productivité. Nous avons aussi massivement découvert de nouveaux outils telles les visioconférences et en apprécier les atouts. Mais déjà avec le smartphone – pourtant déployé rapidement mais progressivement – nous avions perdu la main sur notre capacité à en user de façon « dosée ». Quant au numérique professionnel, il avait dû faire l’objet d’un par-fou juridique – le droit à la déconnexion – visant par des actions de formation et de sensibilisation à un « usage raisonnable » des outils numériques.

Avec la bascule brutale du 17 mars 2020 dans le monde du confinement, la perte de contrôle de nos pratiques numériques a pris une dimension durable : à l’inverse de la période du mois de vacances qui permet des excès ensuite rééquilibrés durant l’année, les pratiques à risques développées sur deux ans sont devenues plus que des habitudes passagères… et la situation n’est pas stabilisée.

 

Les enjeux sont personnels et professionnels : le blurring le montre !

La quasi-totalité d’entre nous connaissent ou subissent le blurring, ce néologisme indiquant qu’avec le numérique nous avons effacé la frontière entre notre vie personnelle et professionnelle. La part des personnes qui télétravaillent est devenue telle, que soit nous en faisons partie, soit nous faisons partie de l’entourage en tant que mari ou femme, enfants ou parents, aidants ou dépendants. De toute façon et dans quasiment tous les cas, un écran ou de multiples écrans siègent à notre domicile et l’objet que nous tenons le plus dans la main est un smartphone.

Cela présente au moins un avantage : tout ce que nous pouvons apprendre des meilleures pratiques du numérique dans notre vie personnelle peut nous servir dans notre vie active (ex. professionnelle, associative, éducative) et réciproquement. Face à ce numérique omniprésent et devenant presqu’omniscient, toutes les approches seront les bienvenues. C’est pour cela que les « 3D8 » associent usages professionnels et personnels : nous ne sommes pas coupés en deux et les risques biopsychosociaux (aussi générateurs de perte d’efficacité) sont similaires dans les deux cas.

 

Comprendre les mécanismes en jeu, n’est-il pas la première des clés ?

Nous avons la chance et notamment en France d’avoir développé une culture de la réflexion (…même s’il nous est souvent reproché que celle de l’action est à améliorer). L’exemple du droit à la déconnexion est ici particulièrement probant : adopté le 8/8/2016 il fait dorénavant des émules à l’étranger. Dans ce 3D8 Jean-Emmanuel RAY son pionnier le plus connu – Professeur agrégé et Docteur en Droit – nous apportera son éclairage pour comprendre les évolutions du numérique.

Parmi les outils du télétravailleur révélés lors de la crise sanitaire, la visioconférence est le premier. Iris SIRET – Maîtresse de conférences et si au faît des sujets digitaux – interviendra dorénavant dans les 3D8 : elle nous décrypte ici les risques insuffisamment connus des ‘’visios’’ pour apprendre à nous en préserver. Enfin comme toujours, nous vous proposons quelques repères ou rituels « temporels » : dans ce numéro savoir mieux gérer sa journée digitale et/ou en télétravail et réduire l’effet blurring.

 

 

+ d'infos

Carnet DDD8 Mars 2022 (Calaméo)

Covid et digital : Apprenons ! (federationaddiction.fr)

Guide CFDT Cadres de négociation du droit de déconnexion